Coaching individuel

Prendre un rendez-vous ?

0475 31 57 49

Boneffe (Eghezée)

Namur

Wavre

AccueilOutilsSpirale dynamique

La spirale dynamique

La spirale dynamique est un modèle qui provient des travaux de Clare W. Graves. Ceux-ci ont été popularisés notamment par Don Beck et Chris Cowan .

Ce modèle propose une perspective de développement qui met en lumière les différentes représentations du Monde par l'individu et par la collectivité.

Les individus comme les sociétés passent en effet par une série de stades de développement fondés sur un système de valeurs, un mode de pensée et un mode d'action spécifiques. Ces manières de penser se révèlent adaptées à certains environnements mais ils évoluent naturellement lorsque les conditions de vie changent et/ou lorsque de nouvelles capacités émergent chez l'individu ... qui le partage alors avec le groupe dans lequel il évolue.

Cette évolution reflète un élargissement de la conscience individuelle et collective et une capacité à appréhender de manière nouvelle un Monde de plus de plus complexe.

Comme l'a montré clairement Ken Wilber, "si l'on met ensemble tous les travaux se rapportant à une pensée développementale et si on les met en rapport les uns avec les autres, on obtient alors une image unifiée et intégrée du développement humain, une vision globale de l'évolution et des stades de croissance des individus et des sociétés, un cadre conceptuel général permettant d'appréhender cette « impulsion créatrice » qui traverse les êtres et les cultures" (http://www.metaphorm.fr/spirale-dynamique/formation-developpement-personnel/coaching-management).

Ce cadre, c'est ce que l'on appelle la « pensée intégrale » ou « vision intégrale », laquelle constitue un ensemble de travaux de référence proposant à chacun de nous une nouvelle vision du Monde.

Dans cette perspective, la spirale dynamique nous permet de mieux comprendre les interactions entre l'individu et son environnement (familial et culturel). Il permet aussi de saisir l'impact de l'entourage sur le développement psychique de l'individu. il permet enfin de voir comment l'individu participe lui aussi à la transformation de la société dans laquelle il évolue.

Les valeurs d'un individu ou d'une société passent par une série de stades fondés sur un système de valeurs, c'est-à-dire un point de vue à partir duquel le Monde est appréhendé.

Ces systèmes de valeurs donnent à chacun des filtres perceptuels et conceptuels constituant le mode de pensée et d'action de l'être humain.

Ces stades progressent au fil du temps vers plus de complexité et de décentration, comme un élargissement de la conscience individuelle et collective.

Don Beck et Chris Gowan ont associé à chaque stade une couleur :

BEIGE (instinct-survie) : Le premier stade de la spirale dynamique correspond à un comportement instinctif de survie centré sur les besoins primaires. Il n'y a pas encore de réelle conscience mais uniquement une lutte pour la (sur)vie qui s'exprime en termes de réflexes et de comportements instinctifs.

VIOLET (fusionnel-magique) : Ce niveau est caractérisé par une structure de pensée magique-animiste et par l'importance des liens au sein du clan. Il y a fusion entre l'individu et la nature (culte de la déesse mère). On recherche la sécurité en faisant partie d'un groupe qui sera plus fort pour lutter contre un Monde hostile plein de forces obscures.

ROUGE (impulsif-égocentrique) : Ce stade correspond à l'expressionde la puissance de l'individu. C'est le règne de "la loi du plus fort". Les relations sont basées sur des rapports de domination et de soumission.

BLEU (hiérarchique-normatif) : L'individu se plie à un Ordre absolu, à une Règle fondamentale, un Dogme défini par Dieu ou par un Idéal tout-puissant. Tout est jugé en terme de bien ou de mal. Les règles doivent être respectées. On ne peut les discuter. CNe pas le faire conduit à des sentiments de culpabilité. La hiérarchie est établie. Il ne faut pas la remettre en question.

ORANGE (rationnel-individualiste) : L'être humain se pose des questions. Il raisonne logiquement. C'est le règne de la science et de la rationnalité. La règle est-elle bonne ? C'est aussi celui de la compétition et de l'économie. L'individu est au centre des préoccupations. La réussite individuelle est le but ultime à atteindre par chacun, quitte à écraser l'autre s'il se trouve sur notre chemin.

VERT (empathique-pluraliste) : Ce niveau introduit pour la première fois la subjectivité, le ressenti et la relation à l'autre en prônant le relativisme des valeurs et des points de vue. Toutes les idées sont respectables. Il ne faudrait pas qu'il y ait de hiérarchies. Il est caractéristique de la pensée écologique et la non-violence (ex : Greenpeace).

Ces six stades forment le premier cycle de la spirale dynamique.

L'individu comme le groupe passe successivement par chacun de ces stades. Il n'est pas possible de sauter une étape. Chacun apporte donc une nouvelle conception du monde et, par voie de conséquence, une ouverture d'esprit et des solutions aux limites rencontrées au stade précédent.

Un courant perd progressivement du terrain pendant que le courant suivant se développe. Un nouveau courant ne vient pas invalider le précédent, mais il bient le relativiser et le compléter sans le détruire pour autant.

Ces stades apparaissent un peu comme des étages d'une maison qui se construisent progressivement : pour passer au second étage, il faut nécessairement avoir construit le premier.

Les niveaux du premier cycle de la spirale dynamique ont un point commun : ils sont persuadés que leur point de vue est forcément le bon, le meilleur, tandis que tous les autres sont inutiles, nuisibles, ridicules, dépassés ..

Ils sont d'autant plus rejetés que ces premiers niveaux considèrent que leur perspective, leur manière de voir les choses, c'est la réalité même du monde.

Ce n'est qu'au niveau du deuxième cycle, qui prend en compte la pluralité des approches et reconnaît l'apport de chaque stade, que l'ensemble de l'évolution peut être appréhendé par l'individu et la collectivité :

JAUNE (adaptatif-systémique) : ce stade s'attache à sortir des oppositions du premier cycle pour intégrer tout ce qui semble a priori s'opposer : l'individu et le collectif, la puissance et l'accueil, la rigueur et le lâcher-prise, le rationnel et l'émotionnel ...

  • le Beige correspond à la pulsion individuelle de survie
  • le Violet amène à la fusion émotionnelle entre le soi et l'autre qui sont indifférenciés
  • le Rouge correspond à l'expression de la puissance individuelle qui permet de sortir de cette fusion du stade précédent
  • le Bleu canalise la puissance individuelle par un ordre collectif tendant à suivre un idéal collectif
  • l'Orange questionne cet ordre et s'individualise par la raison et le libre arbitre
  • le Vert amène l'empathie, le partage, la prise en compte de l'émotion

Le Jaune intègre quant à lui au niveau individuel les apports des niveaux du premier cycle.

TURQUOISE, le stade suivant du second cycle, invite à prendre en compte l'apport de ces niveaux dans une dimension collective, plus « intégrale ». Il cherche à intégrer l'économie et l'écologie, l'efficacité et humanisme ... , en sortant de l'opposition réductrice qui est encore au cœur des débats actuels. L'individu est appréhensé comme un élément faisant partie d'un ensemble plus vaste dont il n'est qu'un maillon.

Il y a certainement d'autres niveaux au-delà de TURQUOISE mais ils sont actuellement inconnus ou presque. Ils ont une valeur mystique.

Dans le cadre du coaching, il est intéressant d'analyser comment fonctionne le coaché, quelles sont les ressources qu'il utilise habituellement, quel est son niveau de développement actuel ...

  

spirale dynamique

Go to top